CITA Centre de la Fondation

La Fondation CITA vient en aide à ceux qui sont en phase de réhabilitation. Ainsi, nous pouvons également aider les personnes qui n’ont pas pu accéder à nos traitements pour des raisons financières. Nous vous assurons le maximum de soutien grâce à la présence d’éducateurs et d’infirmières 24h/24.

Services de la clinique

Installations sportives

Nous avons différentes installations sportives, telles que terrain de football, terrain de basket-ball, tennis de table, terrain de volley-ball et piscine.

Ateliers de prévention

Nous avons la prévention des rechutes et la gestion des émotions pour assurer la réadaptation.

Master en techniques naturelles de dressage

Apprenez à être un professionnel de l’équitation et prolongez cette relation avec les chevaux en commençant par notre technique de psychothérapie assistée.

 

Techniques auxiliaires

Nous avons une gamme de techniques auxiliaires pour renforcer le bien-être émotionnel avec des approches multidisciplinaires, allant du yoga à la psychothérapie assistée par le cheval.

 

Chambres partagées

Nous avons des chambres partagées avec télévision et Wi-Fi pour 3, 4 ou 5 personnes.

Assurance scolaire

Chez les patients jusqu’à 28 ans dans le processus de formation scolaire, nous assurons une assurance scolaire.

Services supplémentaires

Nous garantissons le maximum de soins avec des services supplémentaires tels que la physiothérapie, le coiffeur et le dentiste.

Les taux

Chambres partagées

  • Chambres partagées pour 3, 4 et 5 personnes.
  • Toilettes et douche communes.
  • Salle de gym avec spinning, paddle-tennis et piscine.
  • Terrain de basket et de volley.
  • 18 groupes/ateliers par semaine.
  • Séances individuelles de psychiatre, psychologue et sociothérapeute.

LE PRIX: 99€/JOUR

CONSULTER

Traitements de la toxicomanie que nous effectuons dans cette clinique

De la main de nos professionnels

Témoignages

C'est la première fois que je descends en ville après plus de trois semaines sans quitter CITA. J'ai mes doutes. Voulez-vous me donner un con? Pourrai-je résister à la bière que je veux tant ?
Je me sens heureux, nous marchons en groupe et nous rencontrons des gens qui vont et viennent. Vous respirez le dimanche.
Arrêt chez le buraliste puis chez le chinois. J'ai besoin d'acheter quelque chose. Je suis pressé.

Allons au bar, je commande un Coca light. J'en ai bu dans ma vie. Mmmmmm. Pas mal. Il y a une bonne ambiance avec les compagnons, on mange des chips et on chante des chansons.
C'est la première fois depuis de nombreuses années que je n'ai pas la sensation de me gratter. Je n'ai pas ressenti un peu d'anxiété !!!!!! Au contraire, c'est fantastique !!!!!
Je me sens léger, libre, satisfait de moi-même. C'est comme si un grand poids m'avait été enlevé. Nous continuons à marcher dans les rues, le marché aux puces, le soleil, un autre coca light et plus de chansons.
Je vais bien, allégé, libre, je m'aime.

Se pourrait-il que ce que je ressens soit du bonheur ?

MontseEst-ce le bonheur ?

Je suis à la clinique CITA depuis presque trois mois et maintenant je me sens tellement chez moi que je regrette de partir. Elle avait déjà été admise dans cinq autres centres, certains très bons et d'autres moins bons, mais ce qui rend cet endroit si spécial, c'est son approche holistique du rétablissement de la toxicomanie. Au-delà des bonnes thérapies psychologiques et psychiatriques, CITA m'a offert toute l'aide nécessaire pour résoudre les problèmes négligés. Là, ils ont organisé et programmé tous les rendez-vous (médicaux, professionnels ou personnels) afin de m'aider à réaliser une réintégration complète. Chez CITA, chacun est traité de manière personnalisée et le personnel s'assure de répondre à vos besoins. Malheureusement, mon fils est décédé pendant que j'étais ici et un spécialiste du deuil a été appelé pour nous soigner, ma fille et moi. Dans une période si difficile, j'ai eu le sentiment qu'ils prenaient pleinement soin de moi à tout moment.

Quant aux patients, j'ai appris à les aimer tous. Ici, j'ai rencontré des personnes si engagées dans leur rétablissement et avec une telle authenticité qu'elles vous donnent l'impression de faire partie d'une grande famille. Je n'ai jamais rencontré un groupe de personnes aussi dévouées à être bien et à faire preuve d'une telle honnêteté pour se remettre d'une dépendance. En plus des thérapies de groupe, nous avons passé de nombreuses journées ensemble et partagé de nombreuses activités : paddle-tennis, yoga, Pilates, gym, télévision, musique, équitation, promenades ou tout simplement bavarder.

À ce stade, mon rétablissement a progressé et je peux maintenant passer au niveau de la réinsertion urbaine et laisser derrière moi mes amis et le merveilleux personnel qui ont été à mes côtés pendant tout ce temps. Pour cette raison, quitter ce qui a été « ma famille » est un moment triste pour moi.
Un bisou à tous.

AnonymePresque trois mois

Je ne vais pas bien et ma force est faible. Ce soir, c'est dur. Heureusement, je vis face à la mer et j'ai passé la dernière heure debout près du rivage, à regarder les vagues et le ciel étoilé. Frappant le froid du vent, mais s'accrochant et reconnaissant d'être en vie. Apprécier de rentrer à la maison et d'écouter de la musique tout en discutant avec une âme qui me soutient au loin. Ecrire ces lignes avec un nœud dans le ventre. Aujourd'hui est l'un de ces rares moments de tout mon traitement où j'ai l'impression d'être au bord d'une rechute. Sur le point de me le frapper.
Je ne veux pas consommer, pas maintenant après avoir été abstinent pendant si longtemps. Ce mois-ci, je suis abstinent depuis trois ans.
Mais je suis triste et fatigué. J'endure beaucoup de difficultés et je ne sais pas combien de temps je vais endurer cet état inexploité...
J'ai déjà l'adresse et les horaires de Narcotiques Anonymes. Demain après-midi j'irai sans faute. J'ai besoin de vider toute cette merde qui me remplit, et les meilleurs compagnons sont ceux qui, comme moi, sont tombés dans l'addiction. Peu importe que je ne les connaisse pas, je me présenterai là-bas demain pour demander de l'aide.
Quelque chose m'a fait craquer à l'intérieur, je suis très triste et ça fait très mal.

AnonymeReconnaissant de rentrer à la maison

Quelle grande joie quand vous voyez ce que vous pouvez réaliser avec un peu de désir et d'effort. Si les chevaux le peuvent, pourquoi pas nous ?

Nous avons suivi un stage de dressage dans lequel Fénix, cheval insociable et craintif, apprend à faire confiance et à partager. Pour le moment, il n'a pas encore terminé son changement, il y travaille, mais son désir d'y parvenir et le nôtre ne sont pas perdus. Aujourd'hui, on peut déjà caresser Fénix, on peut jouer avec lui, il commence déjà à faire confiance aux gens et il n'a plus si peur. Pas à pas, il change. Et ce qui est tout aussi important : nous pouvons le faire aussi.

AnonymeApprendre des chevaux (psychothérapie assistée par le cheval dans les cliniques CITA)
 

INSCRIPTION: 450€

 

Obtenez l’aide dont vous avez besoin

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]